PARROT ANAFI – Baptême de l’air

Afin d’intégrer de nouvelles images à nos souvenirs de voyages, ça fait un moment que je réfléchissais à l’acquisition d’un drone.
De base, j’avais pas mal de contraintes à respecter absolument car je commence à être pas mal chargé niveau matos quand on baroude, ce qui me vaut, à coup sûr, de longs contrôles dans les aéroports.
Les contraintes étaient donc claires: légèreté, transport facile et qualité d’image supérieure.
Compte tenu de tout ça, mon premier choix s’était porté sur le DJI MAVIC PRO, bien connu dans le secteur, cependant, le petit dernier ANAFI de chez Parrot, sorti le 2 juillet dernier, m’a fait changer d’avis!
Encore plus facilement transportable que le MAVICK AIR, le PARROT ANAFI pèse 320 grammes et offre des images en 4K HDR, c’en était assez pour me décider.
“Je ne vais pas y aller par 4 chemins, mon premier vol a été chaotique.”
L E   B A P T Ê M E

 

 

N’ayant jamais eu de drone, et en l’absence de capteur d’obstacles, je ne peux que vous recommander de tester votre achat rapidement dans des conditions idéales (une météo clémente dans un champ devrait faire l’affaire!) 
Comme vous l’aurez compris, j’ai été planté mon nouvel objet fraichement déballé dans un poirier à 5 mètres de haut. Concrètement, j’ai utilisé le mode « sport » et ai été un peu téméraire quant au pilotage!
Involontairement, cette expérience m’a néanmoins permis de tester sa résistance, et de découvrir qu’il émet un bip d’alarme dans pareille circonstance.
Il m’était indispensable de le localiser assez rapidement car, une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, la nuit commençait à tomber, j’ai donc doublement apprécié cette option.
Une perche de piscine et quelques sueurs plus tard, mon Parrot était de nouveau opérationnel et sans une seule égratignure après une chute de 5 mètres.
L E  T E S T

 

J’ai réalisé une vidéo test sans filtres ni retouches afin de vous laisser juger de la qualité de l’image. (jusqu’à 150 mètres d’altitude) 
Le prises ont été réalisées à différentes heures de la journée, histoire de vous proposer un panel de luminosités faibles à fortes.
Selon moi, plusieurs points forts se détachent assez vite:
  • La caméra offre un champ vaste avec toutes les options usuelles. L’un d’elle a particulièrement attiré mon attention car elle propose de diriger la caméra à 90° vers le bas ou le haut, augmentant le champ des possibilités des plans insolites. 
  • Il est agréable de constater que l’autonomie de 25 minutes annoncée par le constructeur est respectée. A noter, la capacité de recharge d’un USBC via un powerbank.
  • L’application FREEFLIGHT6 est top, tant au niveau des repères que de la prise en main.
En revanche, je n’ai pas encore expérimenté la fonctionnalité « follow me », permettant de suivre un objet.
En définitive, je ne regrette absolument pas mon achat. Le PARROT ANAFI est imperturbable ou presque, son pilotage est fluide et précis.
La qualité de l’image est réellement impressionnante, c’est de jour en jour, toujours plus stimulant de découvrir les films, au fur et à mesure de mon initiation.
Inspirant, je n’ai qu’une hâte, c’est de vous proposer une nouvelle vidéo dès mon retour de Croatie où il semble que la législation soit assez tolérante avec ces nouveaux objets volants.
A bientôt,
Eric

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.