L’été dans le Tarn-et-Garonne – La douceur de vivre du 82

Passer l’été à Moissac, dans le Tarn et Garonne, pour être honnête, ce n’était pas vraiment un choix.

Mon père, ayant terminé une longue carrière professionnelle à Paris, a décidé de s’y installer il y a quelques années.

« – Je pars vivre à Moissac!
– Moi quoi? »

A la base, cette destination nous a pas mal surpris. (Mon père a plutôt le pied marin, en général)
Avec le recul, je le soupçonne d’avoir retrouvé dans le Sud Ouest de la France, une ambiance très proche de sa Belgique natale, faite de plaisirs simples, capital soleil en prime.

Depuis, chaque été, ou presque, nous y avons passé quelques jours en famille.

J’ai tenté de compiler nos meilleurs souvenirs, ainsi que quelques activités à tester absolument!

 

 

M O I S S A C , C O M M E   C H E Z   S O I.

 

 

Grand site de Midi-Pyrénées, Moissac est une étape clé des chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Très vite, nous avons compris que le soleil chauffait les vignes sur les coteaux tandis que la fraicheur se trouvait le long des berges du Canal de Garonne (prolongement du Canal du Midi) ou encore au bord du Tarn.
C’est précisément sur les hauteurs de cette ville que se situe la maison familiale, avec une vue incroyable sur le centre, son abbatiale et son cloître classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. (chants lyriques en prime les soirs de concert)
Parfaite étape entre Toulouse et Bordeaux, vraiment, cette cité a tout d’une grande!

 

 

“Ma mémoire de goût, très clairement, elle vient du Sud Ouest”

Alain Ducasse

 

 

L E S   B O N N E S  C H O S E S

 

 

Une fois n’est pas coutume, mon estomac guide ce billet.
Vous le savez déjà peut être si vous avez lu mes articles sur New-York ou Lisbonne, dans la famille, on a une grande addiction pour les marchés couverts.
Et comme toute destination qui se respecte, Moissac a le sien!
Il se situe au coeur de la ville, sur la Place des Récollets, et vous accueille chaque matin de la semaine.
Clairement, c’est trop gai d’y flâner pour y entendre les accents chantants du Sud-Ouest se raconter les derniers ragots, mais…pas que.
C’est un bijou gastronomique où poissonneries, boucheries, traiteurs, primeurs, cavistes et boulangers présentent ce qu’ils font de meilleur (et du 100% du coin).

Les samedi et dimanche matins, les marchés de « plein vent » (à dire “avè” l’accent) mettent à l’honneur les petits producteurs qui honorent un label appelé « site remarquable du goût ».
Personnellement, je suis hyper sensible à cette belle initiative qui vise vraiment à nous faire consommer différemment.

En général, en juillet et août, les stars du marché sont les fruits à noyaux, le miel et les vins du terroir.(mince alors)
Il y a aussi quelques antiquaires, une ou deux galeries dans la rue commerçante toute proche.

Pour Roméo, la visite du marché est toujours propice à l’achat de cartes postales à la librairie du coin. Les remplir sur le coin d’un bar, c’est l’étape suivante, parce que tout d’même, c’est déjà l’apéro! (Ne partez pas sans avoir, au moins, goûté le Quercy des Îles, un apéritif à base de rhum et chasselas)

été à Moissac

 

 

N O S   A D R E S S E S

 

 

♥ Le Restaurant Le Fromage Rit est notre préféré!
Le concept est simple, un menu du jour avec fromages et dessert, présenté avec amour par la pétillante Julie.
Une cuisine faussement traditionnelle, dont les recettes sont renouvelées chaque semaine, composées de produits frais et locaux pour un budget hyper attractif, au centre de Moissac.
Pensez à réserver, sans quoi, vous devrez vous rabattre sur un autre établissement.

 

Le Kiosque de L’Uvarium est notre second coup de coeur, pour des raisons différentes.
Construit en 1933, ce bâtiment au style art déco se présente sous la forme d’une rotonde merveilleusement bien située sur les bords du Tarn.
Anciennement destiné aux cures de jus de raisins, Moissac est la seule ville à posséder un Uvarium.
Les lieux sont aujourd’hui reconvertis en un espace à la fois restaurant et bar, proposant de nombreuses soirées à thème durant l’été.
Un nouveau concept Spik Easy semble même y faire fureur depuis quelques temps…Amateurs de bons vins, de cocktails et de tapas, vous savez ce qu’il vous reste à faire!

été à Moissac

 

 

L E S   A C T I V I T E S

 

 

N A U T I Q U E S

 

 

→ Ville d’eau, Moissac est un endroit idéal pour pratiquer les loisirs nautiques.
Et comme j’en suis très friande, j’ai vraiment apprécié pouvoir ajouter ces moments à notre séjour!
Rand’Eau, base de loisirs sports et nature, située sur les berges du Tarn, propose une offre diversifiée pour tous.
Nous nous sommes portés sur une heure de stand up paddle, tandis que Roméo et mon père nous soutenaient de loin dans un petit bateau électrique loué au même endroit.
Quelques minutes ont été nécessaires afin d’apprivoiser notre monture, mais l’expérience nous a bien amusés!

été à Moissac

 

L E S  D E U X   M E R S

 

 

→ Tant qu’à passer dans le coin, vous devez absolument aller chercher un peu d’ombre le long du Canal de Garonne appelé aussi Canal des Deux Mers qui relie la mer Méditerranée à l’océan Atlantique.
Cet endroit est un petit coin suspendu, je ne sais pas bien comment vous le décrire mais nous nous y sommes promenés lors de chacune de nos visites et par tous les temps, il est magique.
Entre le Pont canal du Cacor, qui est un endroit à la fois poétique et intrigant , et la petite écluse nichée sous de grands arbres verts qui accueille les plaisanciers en péniche, mon coeur balance.
La promenade vaut vraiment la peine, elle est bien indiquée et, si vous êtes cycliste, vous circulerez sans aucun souci sur cet axe appelé Vélo Voie Verte.

 

 

R U N   B A B Y   R U N

 

 

→ Afin d’éliminer quelques excès, Eric et moi cherchions quelques parcours santé dans le secteur. L’office du tourisme de Moissac a pensé à tout puisqu’ils proposent 4 parcours entièrement balisés. il s’agit de boucles de 7 à 11 kilomètres, appelées respectivement la Sente du Calvaire (7 km), La croix de la Femme (11 km), Les anciens chemins de halages (7 km) et les Coteaux de Boudou (16 km).

A de nombreuses reprises, vous reprendrez votre souffle pour admirer la vue, notamment au Point du vue du Calvaire, un excellent spot pour apprécier le panorama de toute une région.

 

 

 

S A I N T – A N T O N I N   N O B L E   V A L

 

 

 

Les gorges de l’Aveyron sont un endroit absolument merveilleux pour s’essayer au canoë en famille.
La petite ville médiévale de Saint-Antonin Noble Val se trouve au beau milieu des falaises du Roc d’Anglars, c’est de là que vous prendrez votre départ pour une dizaine de kilomètres au fil de l’eau en profitant de quelques descentes.
Nous avions choisi de quitter Moissac assez tôt pour réserver une embarcation de type famille avec trois places et nous permettre de parcourir la ville.
Petit patelin où il fait bon vivre, Saint-Antonin Noble Val compte son marché, ses ruelles, sa place, et des petits restos cachés au détour d’une allée.

Très sincèrement, c’est à l’odeur que nous avons choisi notre arrêt lunch, sur une sympathique terrasse, à La Table d’Antoine.
C’était excellent, cuisiné sans artifices avec des produits de saison.
(mention spéciale pour le dessert…bah, j’allais quand même pagayer pendant près de trois heures)

 

 

L E  C A N O Ë  – K A Y A K / S P O R T – N A T U R E

 

 

Le programme de l’après-midi se voulait plus sportif, c’était sans compter sur les vues absolument exceptionnelles du site!
Enclavés entre les falaises sur lesquelles le soleil brille, seul ce sentiment permanent d’être tout petit persiste.(et puis, si vous chantez, ça résonne!)
L’arrivée se fait à Cazals où les navettes se relayent jusqu’à Saint- Antonin Noble Val.
Une virée sport nature que nous vous recommandons chaudement!

été à Moissacété à Moissacété à Moissac

 

 

L A U Z E R T E / M O I S S A C

 

 

G R   6 5

 

 

Lors de notre dernier passage en Occitanie, Eric et moi avons eu l’idée, sur un coup de tête, (c’est à dire, décidée tard la veille) de faire l’étape 19 du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle.
Nous n’avions pas emporté nos chaussures de rando, qu’à cela ne tienne, on le fera en courant!
Le topo est simple.
Le départ de notre “étape-trail” du GR65 pour le village de Lauzerte est fixé au lendemain matin à sept heures (on annonce 36° pour l’après-midi, on va éviter le plein cagnard) pour une distance de 26,8 kilomètres, avec un dénivelé positif de 502 mètres et un négatif de 615 mètres.

 

 

E T A P E   1 9

 

C’est avec un kamelbak rempli à fond les ballons et quelques biscuits secs que nous débarquons en plein préparatifs du spectacle son et lumière qui illuminera la petite bourgade le soir même.
Lauzerte est un des plus beaux villages de France, perché tout au dessus des vallées.
Très rapidement, nous commençons à dépasser (forcément), des pèlerins sur notre chemin à travers les coteaux du Quercy.
Quelques kilomètres suffisent pour se rendre compte qu’on allait pas le regretter!
Les paysages s’enchainent et ne ressemblent pas (autant vous dire que les mollets chauffent), des arbres fruitiers aux champs de maïs, des vignes aux lavandes, d’une chapelle médiévale à une étendue infinie de tournesols.
L’étape reliant Lauzerte à Moissac est fantastique, nous ne nous sommes pas ennuyés deux minutes.
C’est sans aucun doute un de nos souvenirs favoris, sans compter la joie éprouvée lors de notre arrivée à la fontaine de Moissac, puisque nous avions épuisé nos réserves en eau assez rapidement.

été à Moissacété à Moissacété à Moissacété à Moissac

J’ai bien évidemment l’envie de vous raconter Toulouse, Montauban, et bien d’autres magnifiques petits villages de caractère. Je leur réserverai sans doute un billet unique ultérieur.

 

A bientôt les happy culteurs ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.